vendredi 30 août 2019

15km de Rougemont : Le bonheur après 4 mois de blessure!


Quelle joie de pouvoir faire une compétition de course à pied après 4 mois de blessure! 1h03 pour ce 15km pas mal côteux (187m de dénivelé) c'est un bon départ. 2ème dans mon groupe d'âge (à 7 minutes du premier...OUCH!) et 16ème au général pour cette 3ème étape de la Coupe du Québec sur route organisée par la fédération d'athlétisme du Québec.

Cette saison 2019 a été bien difficile...Fin novembre 2018 après ma toute dernière course de la saison (Championnats canadiens de Cross country), une douleur au tendon d'Achille apparaît en fin de course. Je prends mon off season comme prévu donc je ne m'en préoccupe pas trop. Erreur!

Reprise de l'entraînement en décembre la douleur est toujours là quand je commence à courir mais fini toujours par partir après qq minutes. Le 14 février, durant une belle séance de piste (12x 300 sprint) cette fois mon corps dit stop! Même à la marche chaque pas est douloureux...je n'ai pas écouté mon corps et je paye pour.

S'en suit 20 semaines difficiles : tentative de jog avec tout le temps de la douleur, visite chez le chiro et exercices de renforcement excentrique du mollet qui aide beaucoup mais pas de guérison rapide, étirements, questionnements...Je manque le 3000m des championnats québécois sur piste, le 5km Endurance mais surtout ma coupe du monde de duathlon Olympique en Espagne!

J'en profite pour faire un retour rapide sur ce voyage À Pontevedra, Espagne en Galice. Je ne ferai pas la coupe du monde mais je vais rouler! Et quel plaisir ce fût!

Atterrissage à Porto ou je retrouve mon ami Bruno. Visite éclaire de la ville en soirée.

Ensuite voyage en auto vers Pontevedra ou je dépose Bruno au centre-ville. Moi j'ai préféré un airbnb un peu plus en marge de la folie de l'événement. Et pour débuter un bon séjour, direction l'épicerie! Bio et vegan of course ;)
Ensuite vélo! Ha non c'est vrai les 2 premiers jours impossible...À cause du vent violent :
Ou de la pluie...et du vent violent!
Mais les jours suivants, j'en prends plein les yeux (et accessoirement les jambes)!




Le 28 avril, plutôt que de faire la baboune, je décide d'aller voir la course à laquelle j'aurai dû participer en encourager Bruno mon ami duathlète! Ça me donne un grand coup de fouet et fait naître un désir immense de me remettre en forme et de performer à nouveau!




Mon séjour se termine avec une magnifique ride de 110km en compagnie de Bruno et Mélissa!


Début avril je décide de repartir à zéro en course à pied malgré les gros objectifs à venir (Duathlon 70.3 Muskoka début juillet et Championnats du monde Powerman en septembre):
- Arrêt complet de course du 1er avril au 5 mai (5 semaines)
- Marche rapide (1 semaine, 31km!)
- Protocole marche-course (6 semaines)
Reprise du jog le 25 juin!!! Soit 12 jours avant Muskoka...

À Muskoka, pas de miracle, premier 5km conservateur (21min) et beau vélo (2h39) mais 21km horrible avec crampes et jambes pêtées (2h05).

En juin, mon chiro me parle d'une attelle de nuit. Et là ça fait une réelle amélioration! Logique, la nuit le tendon se répare en position étirée (allongée. Dorsiflexion). Sans cela, les réparations se font sur un tendon détendue (raccourci. Flexion plantaire) la nuit et lors des premiers pas le matin tout est déchiré à nouveau).


Mais je cours!!! Quel bonheur!!

À partir de juillet, tout le problème est d'arriver à poursuivre la progression de volume de course sans se reblesser et de se préparer pour Powerman qui nécessite de courir 40km...

Je pense y être bien arrivé. 7 à 10h/semaine de vélo (200-250km) et 3h à 5h30/semaine de course (30-50km) dans les 6 dernières semaines et tout va bien!

Voici depuis avril :

Powerman je suis prêt! :)

Ha et autre bonne nouvelle aussi, le poids superflus de l'hiver a été perdu!


samedi 12 janvier 2019

Bilan de ma belle saison 2018


En 2017, j'avais fais 4 records personnels en course à pied (5k, 10k, demi et marathon) mais cette année niet, nada nichts. Ca peut paraître décevant mais pas du tout! La preuve :

Podiums
Sur 15 compétitions (duathlon/course à pied)
- 5 victoires en catégorie incluant champion canadien de duathlon olympique!
- 2 top 3 en catégorie
- 3è au général au duathlon Esprit distance Olympique
- 4è en catégorie aux championnats américains de duathon sprint
- 9è en catégorie aux championnats du monde de duathlon sprint au Danemark
- 10è en catégorie aux championnats canadiens de cross counrty
- et 3ème au général de la coupe du Québec (classement compilé de plusieurs course sprint et Olympique)

Bref, le gars est content :)

Séquences émotions
Mon plus beau souvenir
Coupe du monde au Danemark, c'est sûr! Après mes mésaventures avec le transport de mon vélo, l'adrénaline totale du départ, les 20km de vélo en peloton et le 2,5km de course final à fond!

Meilleure performance
Ma gestion de course au duathlon Olympique Esprit ou j'ai couru mon 5k final a une vitesse plus rapide que mon 10km initial aprés 40km de vélo et malgré des crampes.

Ma plus grande surprise
Champion canadien de duathlon Olympique chez les plus de 40 ans à Boucherville! Arraché à 400m de l'arrivée!

Ma plus grande souffrance
5k d'Ottawa...je sais pas ce qui s'est passé, jambes pêtées après 1500m sans que je sois parti trop vite, agonie après 3000m, arrivée 1 minute plus lent que le plan initial. Pire 5km depuis longtemps!

Ma plus grand déception
J'hésites entre mon tout premier abandon sur bris mécanique en 12 ans (pédalier qui a dévissé) lors du duathlon de Joliette et le fait que le 5km de Blainville était en fait un 4.8km, ce qui m'a peut-être empêché de réaliser un PB...En tout cas dans sportstats ça paraît bien 17'10, haha!

En chiffres :
- 51 semaines
- 43 jours de repos
5060km de vélo
- 1950km de course
- 465h d'entraînement/compétitions
- Moyenne : 8h20/semaine. Semaine max : 16h15

Ha et j'oubliais ma petite phrase favorite...attentionnnn....''En tout cas, être végétalien n'a pas nuit'' ;)

Pour 2019, ça s'annonce excitant!!!!

Avril 2019 / ESPAGNE : Championnat du monde de duathlon Olympique (Pontevedra)
SEPTEMBRE 2019 / SUISSE : Championnats du monde de duathlon Powerman : 10k/150k/30k (Zofingen)


SAISON 2018
Résultats en catégorie H45-49
- 7-avr. : US Champs duathlon sprint drafting (Greenville, SC) - 59'47 (4)
- 21-avr. : 5km Banque Scotia - 18'07 (1)
- 26-mai : 5km Ottawa - 18'46 (2)
- 3-juin : Duathlon sprint Joliette - DNF (Bris mécanique)
- 16-juin: Duathlon Drummondville - 1h02 (5)
- 8-juil : Coupe du monde ITU duathlon sprint drafting (Danemark) - 1h03 (9)
- 8-aou. : 5km Endurance - 18'07 (10)
- 12-aou : Duathlon sprint Verdun - 1h04 (3)
- 9-sep : Duathlon olympique Esprit Montréal - 2h07 (1) * Qualification mondiaux Espagne 2019 *
- 15-sep. : McGILL Open XC 6km - 22'28 (92/237G).
- 22-sep. : 5km Montréal RocknRoll - 18'00 (1)
- 30-sep. : Duathlon olympique Boucherville (1) * Qualification mondiaux Espagne 2019 *
- 15-oct. 10km Classique du Parc Lafontaine - 37'52 (12)
- 28-oct. 5km Blainville - 17'10 mais pas un vrai 5km (1)
- 24-nov. Championnats Canadiens de Cross country - 30'57 (10)

lundi 10 septembre 2018

Big result at Esprit MTL olympic duathlon


Lets start this olympic distance duathlon race report by the end : Here I am on the podium for overall classification. I'm 3rd/98 after a 2h07 result. Behind the untouchable Jesse Bauer (20-29yo elite canadian duathlete) coming from Edmonton. He beated (or killed/beheaded/atomozied me, name it...) by 14 minutes (1h53'48) I spoke with him post race. He said he came here to break the course record but failed by 24s...I remember him from the USA duathlon champs that I raced earlier this season. We were the only 2 canadians there. He told me he had said hi to me twice during that race, but I hadnt noticed (oupsss). Not on the podium but finishing number 2, was a 30-39yo guy (2h05'29).
I started the day with a mix of confidence (no injury for 2 years, best MAP (Maximal aerobic power) test this year, still a solid 5k time, 9th place in my category at sprint worldcup in Danemark, 4th place overall at sprint duathlon in Verdun) and fear (1st olympic distance ever, sligth cramps at the end of Verdun's race which is half the distance with my time trial bike (never happend with my road bike), not enough sleep the last 2 nights).

Despite a 10 minutes delay in my morning schedule I had enough time to get ready. Got to startline with calm and excitment. After jog, accelerations and primer (3min at 1h_pace) I did my leg swings and drills during the race meeting, apart from the groupe but still being able to hear race organizer's informations.

2 minutes before gun. I go in the pack. I was very happy that Steve was here cause he would start fast and some guys would try to stick with him and start whay to fast. My plan was to run 4'00/km the first 10k. Hard to do since I'll have to slow me down.
Gunshot! I started fast and got in 6th spot. After few meters tried to be back to my pace, got passed obviously by 4 guys. After 2km I'm now 10th. First guys are quite far ahead. But its a 2h+ race, pacing will be key. I have to resist the desire to stay with the leaders. After 3km I caught 1 guy, passing him veeeery slowly, no need to go faster. Poor guy I have my tempo trainer with me (set at 92bpm) so he could probably hear the bip...bip...bip during 2 or 3 minutes! Still very good sensations (hopefully!) my breathing is not so hard. I'm in control, focusing on my technic. My pace is very stable. Everything is going as planned! km4, I catch another dude. He's one of my competitor, same age group, I know he's strong. Same thing I pass him very slowly, he immediately run right behind me. But I can hear his breathing, sound whay to hard for early time in the race. Arriving at 5k, he's not behind me anymore but I know he's a good cyclist. We'll see. Crowd is big, cheering!
I can even hear my teammates from McGill ''Lets go Jean-Luc'', Sylvain, Hannah and Mathew were there. Thanks guys! Remaining 5k of the first run were good, catching up 2 other guys.
As you can see, pace and cadence super stable, except at 5k where the crowd encouraged every athlete to accelerate! Perfect first run. Very proud of it. Stick to the plan!
Biking now! So I'm 5th probably. 40k is long but no idea where my competitors are. Plan is to maintain 100-110rpm and 260-270watts. 1st lap is tough, cant make the watts. Starting to be a bit insecure...Not too many riders on the circuit which is cool. With my time trial bike, speed is still very fast compared to my road bike for equivalent watts. Starting 2nd lap I can now get my 260watts with some ease. Things are getting better mentally then. Lap after lap more and more people ride on the track. Makes things harder to manage (no drafting allowed). After lap 5 I start to feel abnormal big tensions in my calfs and harmstrings. I dont like that. Look like future cramps...But I'm thrilled to catchup 3 guys of my race! I pass them. But leg tensions are getting worse, especially when I stand up at the end of hairpin and in the little hill. So I decide to slow down. Moreover it becomes a mess on the circuit with sometimes a bunch of 10-15 people stuck together. Impossible not to draft. My 3 competitors pass me. 2 laps left. Power is now lower than it should be but my cramps are under control. We exit circuit together. The final 5k will be exciting!!
We can clearly see the drop in power (yellow) after 28k. Average speed was ok (37), average cadence too (96). During my last race in Verdun it was the same situation, I was with 4 guys at T2 but I knew they would all collapse since I could see their slow bike cadence or toes down pedalling style. And they all did. But today I had those light cramps which were a really bad sign before a 5k...

I exited the transition ahead of them. I dont like to be chased. The plan was again to run a 4'00/km pace. I could naturally go faster which I did. 3'50-3'55. Perfect, with great sensations! No ''step noise'' begind me, perfect again! Dont want to look behind since its a sign of fear/uncertainty which I didnt want to give to the guys behind. After 1km a spectator tell me ''Good jog, you're 3rd.2nd is not far ahead''. Such a great news!!! 3rd overall, I was thrilled! Keeping my pace below 4'00. I ran the first 2,5k at 3'52/k pace. Amazing! PROBLEM, tensions in my harmstrings are back. I shortened my stride and accelerate my cadence (93) to minimize chance of cramping. I can feel the finishline even if I cant see it. Final turn, I look behind...I dont see anybody. Lets go! But arriving at km4, cramp's here. I slow down, it stops. 1k left I run as fast as my cramp lets me go. Look back again, still nobody but I feel stressed. I cant loose my 3rd spot. I'm now running at 4'08/km. 300m from finishline, bang big cramp. I have to stop and stretch....I look behind and see 2 guys running at me!! Noooooo! Back to run. I go as fast as my body allow me to go. Cross the finishline 3rd. Amazing!
3 other guys arrive just behind, we congrats each other. Jesse Bauer was there, waiting for 14 minutes! We chat a bit.

I aslo finished 1st in my category, so for the 4th time in a row I got my ticket to the world championships :). This time it'll be in Pontevedro, Spain in may 2019. EXCITING!

My next races :
- Sep. 15th : McGill open Cross country (6k)
- Sep. 22nd : Montreal Rocknroll (5k)
- Sep. 30th : Olympic duathlon Provincials (Boucherville)
- Oct. 14th : Classique du Parc Lafontaine (5k or 10k)
- Oct. 27th. : Cross country Provincials (Montreal)
- Nov. 24th : Cross country Nationals (Kingston, Ontario)

lundi 9 avril 2018

CHAMPIONNATS USA DUATHLON : RÉCIT CHAOTIQUE...

Samedi 7 avril, championnats américains de duathlon sprint drafting (5k-18k-2.8k) en Caroline du Sud. 1ère course de la saison et aussi seule course préparatoire (sprint drafting) que j'ai trouvée avant la coupe du monde au Danemark. Mais quelle histoire ce voyage!

- Tout a commencé quelque jours avec mon camp en Floride à la fin mars, ma carte de crédit est bloquée...Appel à la banque ''C'est vous qui avez payé 3x 180$ à Poker Stars?'' ''Euuuu non!!''. Il y a eu une fraude, nous allons vous envoyer une nouvelle carte''. Nous sommes le 24 mars. Mon billet d'avion pour Greenville,SC est déjà pris, Airbnb payé et location d'auto aussi (Avis). Jusque là donc tout va bien...Tout va bien sauf que le 3 avril pas de carte dans la boîte aux lettres. Le WE de Pâques est passé par là. J'appelle la banque, ''AVIS pourra nous contacter au téléphone quand vous serez là bas et nous débloquerons votre carte pour cette transaction si vous ne recevez pas votre carte avant votre départ'. J'appelle AVIS pour les prévenir et me disent ''We dont do that, we dont call banks'' (dans ma tête un ''Fuck you'' passe par là. Pas de nouvelle carte la veille de mon départ...Je pars donc sans carte de crédit au pays de l'oncle Sam. Le niveau de stress monte d'un cran. Arrivée à Greenville, je me dirige alors chez ENTERPRISE et explique mon problème. Je remplace seulement la cause du blocage de carte par une perte et non un piratage pour pas qu'ils freak...Ils acceptent adorablement d'appeller la banque!! Celle-ci débloque ma carte pour la transaction et une heure et quart plus tard je repars avec mon char en priant pour ne pas avoir d'accident...Je passe à la boutique de vélo pour acheter mes cartouches CO2 et mon PITSTOP (interdits en avion) puis à l'épicerie avec ma belle liste et je trouve tout ce dont j'avais besoin! Full trucs bio et veggie. Tout va bueno!

- Arrivé au airbnb, mon hôte est super sympathique. C'est une ancienne joueuse de basket comme moi. Elle est impressionnée par mon sac à vélo et veut absolument me prendre en photo quand je le déballe! Elle me pose plein de question sur mes activités sportives et racontent tout ça à une de ses amies au téléphone ensuite. Elle déteste la course mais quand je lui parle du swim-bike elle décide de s'inscrire d'ici quelques semaines! Jusque là donc tout va bien...Tout va bien donc sauf qu'au moment de visser mon dérailleur, ça se passe pas comme d'habitude, je visse dans le vide. Il y a un problème...Il est 19h, les boutiques de vélo sont fermées, j'irai demain 1ère heure. Le lendemain, avant l'ouverture, je pars courir pour faire mon activation sur un sentier super cute le Swamp Rabbit trail! Je fais quelques arrêts aux endroits qui me plaisent. Je rencontre d'ailleurs un ami à 2 pattes...
Retour maison, j'embarque le bike dans la voiture et direction la boutique de vélo en mode fissa. C'est beau ils vont regarder ça et me rappellerons d'ici 1 heure. Douche, déjeuner en attendant. ''tam tadam tam tamm...'' (je tente ici de reproduire la sonnerie de mon cellulaire...avant on pouvait juste écrire dring dring et tout le monde comprenais mais là ça se complique). Bref, ce qui se complique également c'est la situation...le mécano à l'autre bout de la ligne me dit que ma patte de dérailleur est endommagée et que je ne dois surtout pas utiliser mon vélo!!! Crisse!!! Quoi!!!! Je suis dans la maaaaarde man! J'ai pas fait tout ce voyage pour être spectateur! Vous louez des vélos???? ''Oui mais avec la course je crois qu'ils sont tous loués. C'est quoi votre taille? Medium! Ok Hold on...''. J'écris tout ça en français mais tout se passe in ingliche of course avec mon plus beau french (angoissé) accent! Donc...Attendez....(il se passe quelques secondes qui me paraissent des minutes). Il reprend la ligne ''Venez à la boutique on va regarder ça, il en reste peut-être un''. Niveau de stress encore une fois dans le tapis, je me rends là-bas sans attendre.
Résultats de recherche d'images pour « carolina triathlon shop »
Esti, il y a des vélos partout! Il va bien y en avoir un pour moi dans le tas! Après encore de l'attente le mécano m'en sort un....Ouuuuufffff...il ressemble à un vélo de route....Un Specialized. Ok super cool! Au moment ou je le soulève, mes muscles envoient un message à mon cerveau...Hey euuuu c'est pas mal lourd ça la...Cerveau : hein t'es sûr??? Muscles (biceps) oui vraiment sûr...un bon 2 kilos de plus...Les yeux qui jusque là étaient bien content de voir la bête commencent à leur tour à scruter l'engin. Les yeux : ''Alerte, alerte, les pneus...sont gigas larges!!! Cerveau ''vérifiez donc c'est quel modèle de Specialized? Les yeux : Ok, hold on...Les yeux : ''Bon mauvaise nouvelle c'est un ''Roubaix''...Bon alors pour ceux qui le savent pas Roubaix c'est pour la course ''Paris-Roubaix''...ou les coureurs franchissent plus de 40km de PAVÉS!!!! Donc robuste, freins à disque et pneus larges...Vraiment pas du calibre de mon TIME (et son poids cadre+fourche de 1490 grammes) et dont je tairai le prix ici...Mes roues avec power meter sont inutilisable car freins à disque sur ce  modèle. Donc 0 info de cadence ni de wattage durant ma course.
Résultats de recherche d'images pour « specialized roubaix »

Anyway, j'ai pas le temps de courir toutes les boutiques de vélo du coin. Il est midi et ma compétition est le lendemain matin 7:30am. Je vais rouler avec le ''Roubaix'' une petite heure pour la prise en main. C'est ça...c'est robuste. À ce point ci j'ai 2 options. Soit je me lamente sur mon sors et je me dis au combien j'ai pas de chance, soit je mets en place ce qu'il faut pour performer de mon mieux dans ces conditions. Je choisi la 2ème option! Je me cacherai dans le peloton et je moulinerai le plus possible pour affecter le moins possible mes muscles et ma 2eme course à pied. Je vais me forger un mental plus fort que ce que j'anticipais. Voilà, c'est simple. Ha et en plus, je bénéficierai des freins à disque ce qui sera bienvenu vu la météo annoncée....

- Et nous voici donc avec mon 3eme facteur de stress, mais celui-ci va affecter tout le monde. Pluie annoncée le lendemain pour la course. En mode drafting quand on sait le niveau d'habileté de certains triathlètes en vélo d'une part et en peloton d'autre part, ça me rassure pas. Je me rend ensuite sur le site de la compétition en voiture pour analyser le parcours et la zone de transition. Aucun plat! Vélo et course sont des ''Rolling hills'', mon vélo plus lourd est donc encore plus une épine dans le pied mais je garde la motivation. Je commencerai pas à me trouver des excuses à prédire un échec. Je rentre à la maison, complètement épuisé nerveusement, je m'allonge, les jambes surélevées en appui sur le mur. Je relaxe et fais de la visualisation positive de ma course du lendemain ainsi que de la relaxation.

- En soirée, mon hôtesse a invité une amie et on jase pendant que je cuisine (j'ai cuisiné tous mes repas alors qu'elle a commandé sa bouffe tout le temps. Elle était d'ailleurs très curieuse aussi sur cette aspect là). Puis elle me demande ce que je pense du dating en général puis mon avis sur le fait qu'elle a daté une femme de +20 ans de plus qu'elle dernièrement. Bref, sujet pas mal inattendu. On passe un très bon moment! Elle me dit qu'elle va venir m'encourager à ma course le lendemain matin! J'ai terminé la préparation de mon tofu Général Taho de Jean-Philppe! Sans la sauce Sriracha...Puis elle nous propose de regarder un grand classique du cinéma américain semble-t'il ''Napoleon Dynamite"!! Vraiment drôle si on aime le loufoque. Du coup, j'en oublie complètement la course du lendemain. Je dors ensuite comme un bébé de 10:30 à 4:30am. Voici le commentaire qu'elle a laissé à mon sujet sur Airbnb, tellement gentille!
- Tout se passe bien le matin de la course. Nous sommes seulement 2 canadiens sur les 300 compétiteurs. L'autre était Jesse Bauer, élite canadien 25-29.
Je vais résumer très vite ma course. Grosso modo je suis parti en mode triathlon normal...donc en restant dans une zone relativement confortable (tout est relatif avec les côtes). Après 1 ou 2 minutes je me rappelle que c'est drafting et que donc faut se mettre dans le rouge dès le début pour rester dans un groupe de cyclistes forts. Je sors donc de ma zone et reste accroché. Après 2,5km je réalise que je suis en queue d'un peloton et que derrière moi le prochain groupe est vraiment loin. JE DOIS DONC rester là sinon la course est finie! Je m'excécute non sans mal. Résultat 18min pour mon 5k ce qui est vraiment bon surtout avec longs faux plats.
Transition presque parfaite, je réussi même au sauter sur mon 'nouveau' vélo sans l'avoir jamais pratiqué. La portion vélo est vraiment pas agréable, il pleut et c'est donc très glissant...en peloton on voit très mal avec les éclaboussures du vélo en avant et en côte je sens le poids du vélo. Certains lâchent. On est plus que 5-6. Je me cache un peu en arrière mais ça avance pas assez vite à mon goût. Pas le choix de prendre qq relais. Après un certain temps on se fait passer par 2 gars. Ni une ni deux, je saute (ainsi qu'un autre gars) dans leurs roues debout sur mes pédales. La ça roule mieux! Mais du coup ça me prend tout mon petit change pour rester dans le groupe...Il y a 3 boucles avec donc 6 U-turn. Avant chaque demi tour, tout le monde est très prudent et communique pour les autres. Vers le 14ème km, on rattrape un concurrent qui roule en plein milieu de la route (1ère erreur). Notre lead guy (je suis 2eme) lui hurle alors ''RIIIIIIIIIIGHT'' (2ème erreur), je suis surpris de 1/ l'agressivité et 2/ du manque de précision de son information. Quoi 'droite'? Tu passes à droite ou tu veux que lui se tasse à droite? Toujours est-il qu'on arrive donc tous les 5 à probablement 30-40km/hr à sa droite et que lui décide aussi de se diriger à droite! Tous les deux paniquent, crient et leurs vélos font des zig zags...Je tente de garder mon calme mais impossible...pas de coup de freins trop brusques mais je me prépare à tout. On fini par passer mais non sans une grande frayeur. 
2ème transition ok même si mes 4 gars filent un peu en avant lors de l'arrivée vélo. Je les rattrape au début de la course à pied et on reste ensuite un petit groupe en prenant alternativement le lead.
Mais dans la derniére côte je pête au frette et j'arrive pas mal au bout. J'entends le speaker qui annonce qu'on doit se dépêcher pour arriver sous la barre des 1h. What 59min!! C'est fantastique. Plus tard je réalise que les distances sont fausses (16min56 pour un 5k....Cest pas pour tout de suite) mais bon pas grave.
Au final, très belle performance donc particulièrement dans le contexte de ce voyage. Je rate le podium dans ma catégorie de 40 secondes. En aurait-il été autrement avec mon vélo? Ce qui est sûr c'est que viens d'apprendre 2 choses :
1/ Toujours avoir une patte de dérailleur de rechange pour mes prochains voyages de compétition. Avec cette pièce le mécanicien aurait réparé mon vélo en 5 minutes...
2/ Arriver 3j d'avance et non 2 pour parer aux imprévus.
En chiffres.

lundi 4 décembre 2017

Mon incroyable saison 2017 se termine...''pochement''

Et oui dimanche passé, je reçois un courriel de Powerman Florida qui dit en gros :
''Sorry, Powerman Florida is cancelled, happy holidays''
3 mois que je me prépare pour cette course, billet d'avion, 4 jours airbnb, location auto payés et des rêves de qualification pour Powerman World plein la tête.
En lisant le message je lâche un magnifique ''Tabarnak!'', je suis frustré 1 ou 2 jours puis je me dis, bon il y a des choses plus graves dans la vie. Et c'est vrai évidemment, sauf que me voici saison terminée, au repos forcé et déprimé un tit peu.

Bon...c'est le temps de faire le bilan de cette folle saison 2017!!

Podiums
Sur 14 compétitions
- 1 victoire au duathlon sprint/Magog
- 2 top 3 au général
- 9è en catégorie (1er canadien) aux championnats du monde de duathlon/Penticton
- 5 top 10 en catégorie

Émotions
Mon plus beau souvenir : sorti 3ème du vélo à Magog et remonté à la 1ère place 400m avant l'arrivée!

Mon plus grand moment wow : Les quelques minutes sur la ligne de départ des championnats du monde de duathlon avec mon maillot de Team Canada :)

Ma plus grand souffrance : Tentative de remontée sur le 1er dans le dernier 2,5km de course au duathlon de Montréal après avoir mené la course et perdu une trentaine de secondes à me tromper de chemin en transition. Tentative avortée de 30 secondes...

Meilleure performance : Record personnel sur 5k, 10k, 21,1k et 42,2k! Mais ma plus grande fierté est mon 1h23 au demi marathon Banque Scotia (7ème catégorie).

Ma plus grande surprise : Mon immense douleur au poignet (après une chute en vélo de montagne sur la glace) la veille des championnats canadiens de cross country qui a littéralement disparue en une nuit!

Ma plus grande découverte : Je suis accros au duathlon drafting! Se mettre dans le rouge à tout prix dans le premier 5km pour rester dans le groupe de tête en vélo sinon tu sautes! Adrénaline...

Côté déception : Abandon au Xterra France alors qu'il aurait suffit que je nettoie ma chaîne de vélo après ma chute...Manque d'expérience.

En chiffres :
- 49 semaines
- 40 jours de repos
- 94km de natation
- 5000km de vélo
- 1600km de course
- 420h d'entraînement/compétitions
- Moyenne : 8,5h/semaine. Semaine max : 15h40

Calendrier 2017 :
(RP : record personnel / G : classement général)
- 26 mars : 5km Lasalle - 17'58 (6)
- 7 au 16 avril : Coaching camp d'entraînement de triathlon Peak Centre Montréal (Arizona)
- 23 avril : Demi marathon Banque Scotia - 1h23'46 (7) RP
- 21 mai : Duathlon Sorel-Tracy - 1h25 (2)
- 28 mai : Marathon Ottawa - 3h17'59 (36) RP
- 18 juin : 5km Pointe-Claire - 18'14 (2G)
- 2 juillet : Xterra France (DNF)
- 15 juillet : Duathlon sprint Magog - 1h07 (1G)
- 5 août : Duathlon sprint ITU Montréal - 1h07 (2G)
9 août : 5km Endurance - 17'52 (9) RP
- 19 août : Coupe du monde ITU Duathlon sprint drafting Penticton - 1h05 (9)
- 1er oct. : Championnats provinciaux de duathlon Sprint drafting (Boucherville) - 57'25 (2)
- 15 oct. : 10km Classique parc Lafontaine (Montréal) - 37'45 (11) RP
- 28 oct. : Championnats provinciaux XC (Montréal) - 22'07 (7)
- 25 nov. Championnats canadiens XC (Kingston) - 31'16 (9)
- 10 déc. : Powerman Floride - course annulée.

Faque...ma fin de saison qui finit poche, bin c'est pas grave!

Je regarde vers 2018, mes 2 objectifs majeurs :
- Championnats du monde de duathlon sprint drafting au Danemark mi juillet. Objectif top 5 cette fois!
- Powerman Colorado en octobre? ou marathon de New York en novembre?

dimanche 26 novembre 2017

XC NATIONALS!

With Mandy, Guillaume and Scott!
The story of this race starts friday am. Truth is, it could have been a no race...As I often do, I coach the triathlon team (run training) on my mountain bike. It allows me to spend times with athletes of various speed and give them feedback on the fly. Moreover, 1h endurance run the day before my race would make no sens training-wise. BUT! This friday morning there was ice hidden under the snow on the Mt-Royal loop and I fell so as 2 of my runners. Hurted my left wrist and hip. Got back on my bike felt not so bad at that time...
team (part of) picture on the Belveder (after the crash...)

I went back home, took my breakfast, worked a bit, went to the downtown YMCA to give my spinning class (I never spin when I teach), went back home, eat, prepare my stuff for the race and the weekend, picked up Mandy at the Metro and headed to Guillaume's in Ste-Anne de Bellevue. It was 3 o'clock and my wrist was hurting me soooo much! I couldnt move my entire arm without pain, couldnt rotate my hand without unbearable suffering..I let Guillaume drive and I spent the 3 hours at the back of the car...without moving...in pain...100% sure I would not race at 9am the day after.

Once we arrived at the house, I put my arm in a vase with water and ice! 10min 2 times. Didnt really feel better except that it was Fxxxing cold! At least we had lots of fun with Mandy and Guillame. Went to bed. I woke up 6 or 7 times during the night still in pain, everytime thinking : ''I'm so tired''...''Its painfull''....''I wont race''. Then at 6:30, final wake up...I moved my fingers....so easily! And without any pain or almost. I could even rotate my hand....painfree! Moved my arm...Still good! I'm RACIIIIIIIIIIING!!!!
Room number 3. Much better than the one in Ottawa!!
I arrived at race site at 8am full of joy! It was raining and very windy (30km/kh + 45km/hm bursts). But I was sooo happy to race that I didnt care too much. XC races are fun! Fast, various terrain, ups & downs, so many turns, many people around, massive sprint start! 
As for all my previous cross country races I dont wear any watches. No gps, no time, no distance. My only feedback was the number of loop (4. 2km each) and my perceived effort. I didnt start too fast with the crazy pack cause I didnt want to fall and aggravate my wrist since my most important race is in 2 weeks. So I ran at ''confortably hard'' pace for the first lap. Then a bit  harder during second. I was running with that woman, probably in her 60s...Almost every spectator was chearing on her. Either she was from Kingston or was a famous runner? During the 3rd loop she dropped and I was caught by another woman, probably in her 40s. She was a bit faster and I had to work hard to stay with her. We passed several guys which was a very good news! Final 400m, uphill I passed her slowly, encouraged her but she stayed a bit behind and I finished sprinting.

My final time for the 8k is 31'16. 1 minute slower than last year but rain + strong wind this year. Placed 9th/31 among M45-49 instead of 11the last year! TOP 10 was the goal. 56th/186 among masters (30years old+).

Mandy and Guillaume were racing in the afternoon, so we spent some FUN time in the car!
Guillaume trying to nap...
Both were racing in senior category races with incredible athletes...like Olympian Lucas Bruchet and track&field canadian star Charles philibert-thiboutot! Mandy & Guillaume have had pretty good races and finishing times, especially considering the mudd fest it was for them! After approx 1000 runners stepped on the course before them (masters, U18 boys, U18 girls, Community, U20 women and U20 men races. 4 or 5 laps for each race!).

Racing at 2pm versus 9 am...
Thanks to Paul for chearing and the famous ''Let's go Tabarnak'' everytime Guillaume was passing. It was great to see Scott who left the club a few months ago to go study in Ontario (initial picture).

Now I'm heading to Florida for Powerman race in 2 weeks....16th and last race of this season. CANT WAIT!